21 juin 2017

Patchwork de chutes...


Une des choses que je préfère dans la couture, c'est de prendre le temps de fouiller dans mon indécent stock de tissus et d'en sortir tous les coupons qui me parlent pour le projet du moment avant de procéder à une minutieuse recherche de l'association parfaite !
Vraiment, cette étape est de loin ma favorite ! 
Et cette histoire ne s'arrête pas à la porte de mon atelier, loin de là ! 
Dans la rue, dans les boutiques, au travail, en voiture, au parc, à la plage,... partout et tout le temps, je mix & match les couleurs qui m'entourent comme de potentielles possibilités de tissus... 
C'est ça qui me plaît dans la couture : l'inspiration est partout autour de moi !

La seconde chose que j'aime, c'est d'imaginer ce que va devenir mon projet en cours, de penser à la personne à qui il est destiné. Je me fais des tas de scénarios pendant que la machine à coudre ronronne sur la vie à venir de ce que je suis en train de confectionner. 
C'est donner naissance à tout un possible ! 
C'est semer dans chacune de mes cousettes des bribes de moi pour l'autre, pour celui qui va porter ce que je suis en train de confectionner.
Je crois qu'on appelle ça : "cousu avec amour".

Par contre, il faut parfois que je me résigne à laisser mes cousettes voguer sur d'autres rives que celles que je leur avait promises.. Lors de mon marché de noël par exemple, une dame m'avait acheté deux plaids (bébé) tout doux tout tendres pour.... son chat ! C'est l'jeu ma pauv' Lucette ! (enfin quand même... c'est pas cet amour là que j'avais mis dans les plaids moi....) 

Bref...

C'est donc avec beaucoup d'amour que j'ai cousu un snood printanier pour adoucir le passage à la quarantaine de ma copine Sophie ! 
Je vous assure que c'était le It-accessoire à avoir dans sa penderie avant l'épisode caniculaire ici en Bretagne ! Je ne suis pas inquiète, je sais que les matins frisquets vont finir par revenir ici, et que donc Sophie pourra alors s'éviter un gros rhume avec classe ! 

 

Je n'ai utilisé que des chutes pour le réaliser... Il y a donc un peu de chacune de mes cousettes dans ce snood ! Je ne vous dit pas le bonheur de fouiner dans ma grande boîte de chutes pour associer tout ça !
J'ai donc utilisé du Liberty, du tissu première étoile, du France Duval Stalla entre autres....
Mon cerveau gauche étant anéanti par mon cerveau droit après une soirée de bonheur à associer mes chutes avec amour, je n'ai pas eu le courage de réfléchir au montage du snood.
Pinterest m'a (une fois de plus) sauvé et je me suis basée sur le tuto de "the 15 minutes infinity scarf" publié sur le blog "The DIY Mommy". En vrai, ça m'a pris beaucoup plus que 15 minutes, mais au moins comme ça, il y aura beaucoup plus d'amour dedans !

* * *
 
Encore Joyeux Anniversaire ma Sophie 💙💚💛

26 mai 2017

La page des Cérémonies...

Depuis quelques années déjà, je suis de celles qui essaie de consommer intelligent, local, en réduisant les déchets, de saison, et tout et tout !
J'avoue, je m'en sors pas mal et j'en suis fière !
C'est dans cette dynamique que mon Pirate a scotché au masking tape un mot sur la boîte aux lettres arborant un "on ne veut pas de publicités"
J'avoue, il a pris la mesure de l'importance de préserver notre planète et notre santé et j'en suis fière !

Je dois bien avouer aussi qu'il y a quand même une petite chose que je n'arrive pas à abandonner... les catalogues !!! 
Ben ouais, personne n'est parfait ! 
J'adore recevoir et feuilleter les pages V.rt Bau..t, Ik.a et autres catastrophes forestières !
Le pire, c'est que je n'ai jamais rien commandé sur ces catalogues ! 

Bref, le dernier catalogue de mode enfant reçu a été aussi feuilleté par ma Chouquette ! Et je me suis (encore) sentie super fière (d'elle) quand je l'ai vue soupirer un "waaaouh" d'admiration devant la page des robes de cérémonies. Rien de bien exceptionnel qu'une fillette de 4 ans s'extasie devant frous frous et volants pailletés, me direz-vous... Oui, sauf que ma fillette à moi, elle ne me demande pas d'acheter la robe ou de la commander, elle me dit : "Maman, tu pourrais peut être me coudre une robe comme ça !" !!! Avouez quand même qu'il y a de quoi se pavaner de fierté, non ?

Depuis lors, je me satisfais d'avoir deux enfants éco-responsables (bon, je vous l'accorde, au moins sur ces deux aspects là... et quelques autres tout de même ! Pour le reste... ben... ce sont des enfants quoi ! Les emballages individuels rigolos les font rêver et ils tueraient pour manger là-tout-de-suite-main'nant une barquette de fraises espagnoles en février).

Bref, il fallait quand même que je m'y colle à cette robe à volants que j'avais promise à la minie ! Ma crédibilité de mère était en jeu, et on ne badine pas avec ces choses là !!!!

Et pour être tout à fait cohérente, j'ai aussi réalisé cette robe sans dépenser un seul centime (enfin, je n'ai pas fait pédaler les enfants pour l'électricité de la machine à coudre, mais promis si j'avais pu, je l'aurais fait !!!).

J'ai donc retaillé un de mes teeshirts de l'année dernière (méchamment troué au niveau du ventre) pour le haut et coupé dans un vieux drap et une paire de rideaux en tulle du suédois pour la jupe. Je savais bien aussi que ça me servirait un jour de conserver compulsivement toutes mes petites chutes de tissu après un projet ! C'est une chute de liberty que j'ai sorti de ma boîte aux trésors pour camoufler le trou de mon teeshirt et ravir ma belle !

Après tout cet effort oculaire pour me lire jusqu'au bout, vous avez bien mérité quelques photos en situation !
Vous remarquerez peut-être que cette robe est immense pour elle ! Hé bien, je vous propose de le prendre sous l'angle de l'éco-responsabilité : robe grandement cousue, à la longévité sera destinée ! (qui a parlé de mauvaise foi ???)





Malheureusement, je me rend compte que la plupart des photos de la série laissent beaucoup trop apercevoir le minois de la jolie demoiselle pour que je ne les publient ici... Vous n'aurez pas droit à toutes les photos de la série... Pudeur oblige ! Mais pour en voir un peu plus, il y a mon compte IG (mais attention, il est privé et uniquement réservé à celles qui montrent pattes blanches !).

Ceci dit, maintenant, je n'ai plus qu'à poursuivre sur le même chemin et redonner vie à tous ces vieux vêtements accumulés au fil des années dans mon immense "caisse à recyclage" ! 

A bientôt !!!

18 février 2017

Oh Baby !

En cette année 2017, mes résolutions se cantonnent à très peu de choses. Juste pro-fi-ter ! 
Profiter des miens, profiter du temps, profiter du soleil, du jardin, de la mer, du sable, du ciel, des rires, des joies, de la paix...
Profiter des centaines de mètres de tissus compulsivement accumulés et des dizaines de patrons et magazines couture collectionnés.
Profiter des milles et une idées et des millions de projets qui m'attirent et surtout profiter de mon temps libre pour les réaliser (au lieu de me perdre sur Instagram ou Pinterest à ajouter des projets à mes projets) !

Bref, si j'arrive à m'y tenir, il y a fort à parier que vous me verrez un peu plus par ici cette année.
Je dis bien, si j'arrive à m'y tenir ! Nan, parce que je ne sais pas vous, mais moi, une vie qui fourmille de toute part, ça me plaît bien aussi (même si c'est épuisant, il faut l'avouer !)...

Et vous, comment vous le sentez 2017 : plutôt à 1000 à l'heure ou alors à petits pas ?

Bref, tout ça pour dire que la couture et mon blog font partie des rares aspects de ma vie (oserais-je dire de ma vie d'avant ?) qui ont été désignés comme primordiaux ! Ben ouais, y'a un moment (oserais-je dire, à l'approche de la quarantaine ?) où il faut savoir faire des choix !

Croyez-moi ou pas, la simple idée d'avoir fait du tri dans ma vie me rend d'un coup beaucoup plus active ! Je suis prise d'une frénésie de couture incroyable ! 

Donc, venons-en au fait, j'ai cousu une jolie turbulette pour un joli Baby ! 





Je ne vous dit pas le plaisir que j'ai pris à déambuler au milieu des centaines de rouleaux de tissus dans la boutique à la recherche de l'association parfaite !
J'ai craqué pour des petits imprimés géométriques dans des tons pastels qui étaient fait pour s'entendre. Je ne sais pas ce que j'ai avec les petits imprimés géométriques, c'est toujours vers ce style de tissus que mon regard se porte au milieu des autres.

Je ne conçois plus de coudre des turbulettes sans découpes de bandes ou de petits carrés style patchwork depuis que j'ai tenté l'expérience ici, je ne pourrais plus faire autrement je crois.
Le travail est un peu plus fastidieux, certes, mais alors : quel pied de rechercher l'association parfaite des tissus entre eux  ! Le choix des tissus et fournitures, c'est ce que je préfère !!!!

* * *

Modèle : turbulette selon le tuto de Perlipo
Taille : 12-18 mois
Tissus : cotons imprimés et unis Self Tissus Rennes

* * *
Mon avis sur la question : ce tuto est celui qui me manquait ! Et pourtant, j'ai cousu plusieurs turbulettes ! A chaque fois, c'était le casse-tête au moment de la pose du zip... Jongler entre l'endroit, l'envers, le molleton, la fermeture et réussir à poser le tout dans le bon sens, je n'y suis jamais arrivée du premier coup ! Et là, grâce à Perlipo, la magie opère !!! Les explications avec photos sont super limpides, tout s'emboîte parfaitement ! 
Du coup, si vous prévoyez de vous lancer dans la confection d'une turbulette, je ne peux que vous conseiller ce tuto !

* * *

Allez, à plus !
Et surout : Pro-fi-tez !!!

* * *

5 février 2017

Le 5 Février qui se prenait pour le 27 Janvier (défi inside)

Ici, depuis quelques mois, les jours se confondent, fusionnent et se mélangent.
Un peu comme un tableau de Picasso quoi, tout marche à l'envers, mais au final, une belle œuvre s'en dégage !
Ho la fille hey ! Carrément en train de se mesurer aux génies !
Hé Ouais, je ne lésine pas sur les éloges moi ! J'suis comme ça ! Après tout, pourquoi les vies que l'on construit ne pourraient-elles pas s'apparenter aux plus grandes œuvres d'art ? On tricote, on fignole, on efface, on recommence, on fait évoluer, on prend de la distance pour mieux observer, puis on peaufine, on améliore, on modifie.... ça y ressemble, non ?

Fin de la pause philo !

Revenons à nos moutons !

Et précisément, en parlant de mouton, c'est de tricot (et donc de laine, et donc de mouton... ça y'est ? vous y êtes ?) dont je viens vous parler aujourd'hui ! 

Et justement, aujourd'hui, on est le 5 Février. Autant dire, le 27 Janvier ! 
Nan mais qu'est ce qu'elle nous raconte là ? 
D'abord Picasso, maintenant le calendrier à l'envers... On la perd !

Non non non ! Vous ne me perdez pas du tout ! Mais bon, vous comprenez, il fallait bien que je me trouve une excuse pour expliquer mon silence aux deux derniers défis du 27 ! 
Je trouvais que rejeter lâchement la faute sur le calendrier c'était pas mal !

Bref, aujourd'hui, on est le 5 et voici ma participation du 27 !
Participation, qui, si on tient compte de tout le mal que je me suis donné à trouver une excuse tangible, vaut pour Décembre ET Janvier d'un coup ! Ben ouais, tout effort mérite récompense ! Surtout quand il est fourni dans la plus assumée des mauvaises foi !

Donc, ce(s) mois-ci, je me suis tricoté un Trendy Chale !
Mon tout premier ! Ben oui, j'ai mis du temps à m'y mettre ! Certaines d'entre vous en ont déjà des dizaines, dans toutes les couleurs, de toutes les tailles et dans tous les types de laines possibles ! 
Maintenant, j'en ai un moi aussi ! 
Vous voulez voir ? 

Bon, je vous préviens, photos pourries en intérieur, floues et mal cadrées... 
Va falloir que je revois quelques détails de mon œuvre là....





Je le trouve un peu riquiqui !
 Pour tout vous dire, ça m'a piqué un soir sans prévenir ! Il fallait absolument que je m'y mette tout-de-suite-maintenant-sinon-je-casse-la-barraque (tu connais ça toi aussi, hein ?)..
Après avoir fouiné dans mon mini stock de laine, j'en ai sorti trois vieilles pelotes Katia qui trainaient au fond de mon panier depuis des lustres !
J'ai perdu la référence, mais elles se tricotaient en 3.5. Je me doutais bien que le résultat serait mini. Mais il couvre mon cou, et après tout, c'est tout que qu'on lui demande !
Après réflexion, je me dis que si j'avais pris des aiguilles 6 ou 7 ou même 8 soyons dingue , ça aurait pu être sympa aussi... mais je n'ai pas osé ! 

Si des tricoteuses averties passent par ici, je suis preneuse d'infos : ça donne quoi un tricot quand la taille des aiguilles ne correspond pas à la laine ? c'est vraiment vilain ? Nan, parce que je n'ai jamais osé faire ça moi.... 

Bon, sinon, rien de bien nouveau, mais je confirme : ce modèle est ultra facile, très rapide au début, hyper long sur les derniers rangs et, à mon humble avis, il est parfait sur les aiguilles pour accompagner une série et une tisane brûlante sur le canapé en hiver !

Maintenant, je n'ai plus qu'à trouver le moyen de m'en faire un beaucoup plus grand (ou deux, ou trois même !) ! Parce que, quand même, j'aime bien m'emmitoufler moi l'hiver !

27 octobre 2016

Parfait petit perf...

Je n'avais encore jamais cousu de molleton bien chaud pour l'hiver...
Je n'ai presque jamais cousu de pièces d'hiver tout court d'ailleurs. Trop peur qu'elles ne soient pas assez chaudes... C'est qu'on est des pieds-gelés dans la famille... Pour ne pas dire autre chose, hein ! 
Il faut dire que je ma laisse facilement tenter par le confort prêt-à-consommer des vêtements du commerce, avec leurs doublures polaire ou moumoute, leur maille bien chaude, toussa toussa...
 
En même temps, lors de ma dernière virée chez MT, j'ai littéralement fondu d'amour devant un rouleau de molleton marinière... d'une douceur !!! Mais alors d'une douceur !!!! Il faut le voir (et accessoirement le toucher) pour le croire !
N'est-ce pas Ysa ?

"Vous m'en mettrez un mètre Madame s'il vous plait !"

Certaine de ne pas être la seule atteinte du syndrome incurable de l'achat-compulsif-de-coupon-coup-de-coeur-sans-projet-en-tête, je suis sûre que vous me comprendrez quand je vous dis que je me suis ruée sur Pinterest le soir-même pour trouver un projet à mon précieux !

Et là est soudain survenue LA rencontre entre ce coupon d'amour et le Mini Perf' de Pique Pique et Colle et Gramme !

Deux miracles ont donc eu lieu en peu de temps :
1 - J'ai utilisé un coupon acheté sur un coup de cœur dès la semaine qui a suivi son achat
2 - J'étais prête plusieurs jours avant la date pour participer à notre petit défi "le 27, c'est Pinterest" !

Je vous laisse avec les photos :






 


Je ne peux que vous inviter à tester ce patron, de loin un des meilleurs ces derniers temps pour moi !
J'ai pu monter ce Perfecto sans le moindre petit accro, rien, nada ! Tout roule, s'enchaîne, et se déroule avec une facilité folle ! Un pur bonheur de coudre quand ça se passe comme ça !

Seul petit bémol, la finition de la parementure qui ne me plaît qu'à moitié... J'ai eu beau la fixer sur les marges de couture des épaules, elle a tendance à rebiquer dans le dos. On le voit bien sur les photos sur cintre, je trouve que ce n'est pas bien fini du coup. Il faut dire que plus j'avance en couture, plus je deviens exigeante sur la qualité des finitions. Bon, ceci dit, elle tient en place, et c'est bien ce qui importe.
Bon, je ne vais quand même pas faire la fine bouche... Je rappelle que ce patron m'a été généreusement offert par sa créatrice en personne ! Qui l'a dessiné de ses petites mains douées, en plusieurs tailles rien que par pur plaisir du partage. Qui a rédigé un pas à pas détaillé avec photos à l'appui, juste comme ça, pour faire plaisir !
Je n'ai qu'un mot à dire  : "Véro, quand est-ce que tu créées ta propre marque de patron ? Je serai ta première cliente !"

Je note aussi un second point négatif, mais qui n'a rien à voir avec le patron en lui-même, plutôt avec mon besoin de peaufiner ma technique. Je ne sais pas ce que j'ai fichu avec mon ourlet, mais le bas du Perfecto "rebique". J'ai sûrement dû piquer trop près du bord...

Au passage, vous noterez les raccords de rayures ! 
C'est la première fois que j'y arrive aussi bien, et je ne cache pas ma fierté!!

*  *  *

Patron : tuto et patron (généreusement offerts par Véronique) du Mini Perf de Fillettes
Taille 6 ans pour ma 4 ans
Fournitures : Molleton marinière doublé polaire (90 cms) et fermeture séparable blanche (Mondial Tissus - Rennes)

Prix de revient : 17.28 €

* * *

Voici donc ma participation d'octobre pour notre défi "Le 27, c'est Pinterest" qui fête ses 1 an si je ne m'abuse ! Vous êtes toujours aussi (voire plus) nombreuses chaque mois à y participer et grâce à vous, il suit son petit bout de chemin. Merci aux fidèles épingleuses !!!

* * *






31 août 2016

Le champ des possibles...

Me voici en vacances ! Enfin... encore pour quelques heures....

Entre route, soleil et piscine, j'ai réussi à caser deux-trois cocktails (par jour, ça s'entend !) et surtout, de manière totalement fortuite, une session couture !!!
Je m'étais pourtant ravisée au moment de charger la voiture : non, finalement, je n'emmènerai pas la MAC ! Les vacances, c'est pour profiter en famille, ne rien faire et se reposer ! Si si, je vous jure ! J'étais bien décidée à ne rien faire d'autre que profiter du temps avec mari et enfants...
J'ai donc laissé machine à coudre, tissus et aiguilles à la maison, sagement rangés (sur la table du salon quoi...) et prêts à être dégainés sitôt rentrés à la maison !

Oui, mais c'était sans compter sur une discussion tout à fait hasardeuse avec Lauriane, qui me dit qu'elle a, au fond d'un placard, une machine à coudre !!!!
Lauriane, c'est ma copine qui nous a généreusement offert son hospitalité (et sa piscine) (et ses mojitos) pendant une semaine sous son soleil du Sud !
C'est quand même pas ma faute si elle a une machine ? Et puis... la bienséance veut qu'il est de bon ton de remercier son hôte comme il se doit non ?

Et quand Lauriane m'a dit qu'elle aimerait une nouvelle robe, un peu comme celle qu'elle a acheté dans le commerce mais qui s'est largement raccourcie au fil des lavages, et bien quand elle me dit ça, on décide ensemble de s'octroyer une session couture pour la lui confectionner !

Oui, mais sans patron, heu... je n'ai jamais fait moi ! 
Qu'à cela ne tienne, ça me tentait depuis un moment d'essayer un patron maison, l'occasion était toute trouvée de tester mes capacités !

Ce ne fut pas de tout repos... loin de là ! 
La robe originale était en jersey et le tissu choisi par ma copine en coton non extensible : Aïe !

En deux mots (si j'en suis capable), voici le récit de mon premier patron maison...
Tout d'abord, mettre à plat la robe dont on s'inspire (déjà, pas si facile avec un jersey et des empiècements devant et dos non symétriques...). Ceci dit, la robe en question m'a facilité la tâche puisqu'elle n'était composée que d'un dos et d'un devant. Les manches étant si courtes qu'elles étaient taillées dans le prolongement des empiècements dos et devant.

Ensuite, redessiner tout autour les lignes du nouveau patron selon la forme et longueur souhaitée (là, rien de compliqué).
Après avoir dessiné et coupé les deux pièces du patron, passer au summum du kiffe total : l'essayage et ajustement directement sur le mannequin !!! J'ai adoré me prendre pour Jean Paul Gautier !
Par contre, au premier essayage, gros problème !! Il me manquait au moins 15 centimètres en largeur, impossible de faire entrer Lauriane dans sa future robe.....
Et bien sûr, elle avait pris la fin du rouleau à la boutique de tissus....

L'idée a alors germé d'ajouter deux bandes contrastées sur chacun des côtés pour permettre à cette robe de voir le jour. Lauriane valide (elle avait justement acheté un petit coupon assorti pour faire la poche, il n'en fallait pas plus !)
Après moults calculs d'apothicaires, je me suis lancée et ai coupé et assemblé ces deux bandes aux empiècements ! 
Nouvel essayage : le mannequin est satisfait : OUF§

Suite de mon périple : l'encolure ! On a choisi de tailler un col V sur la robe... plus joli, plus féminin, toussa toussa ! Oui sauf que je me suis rendue compte (au dernier moment bien sûr) que poser un biais de finitions sur un col en V (et donc avec un angle en V au milieu, et bien visible une fois porté....) heu, ben ça ne s'invente pas !
Sur ce coup, Pinterest m'a sauvée avec un tuto que j'avais épinglé il y a des lustres ! 
Bon, l'encolure est loin d'être parfaite, mais Lauriane est contente de sa nouvelle robe ! 

Allez, je vous la montre ?







Bref, quand même, je peux avouer que je suis fière de mon premier patron maison !
Lauriane est ravie de sa robe et a même reçu des compliments quand elle l'a portée au boulot (fierté ultime !!!)

Désormais, le champ des possibles s'ouvre à moi avec des dizaines d'idées et autant de projets en tête ! Il ne me reste plus qu'à oser retenter l'expérience (et peut être à lire sur le patronnage quand même...).

Et puis, avant que le mois de septembre ne se pointe, je valide (avec quelques jours de retard certes) ma participation au défi du 27 avec un tuto de la pose de biais sur col en V trouvé sur Pinterest !

27 juillet 2016

Cézembre,...

Cézembre... 
Le coup de coeur n'était pas au rendez-vous lors de la sortie du patron...
Et puis...
Et puis, la communauté couture du net s'est emparée du modèle et un véritable tsunami de Cézembre m'a enseveli : instagram, pinterest, la blogo, thread and needles, et j'en passe !
Elle était partout cette nouvelle blouse !
Et puis...
Et puis, à force de la voir, de croiser des versions vraiment sympas, dans des matières et des tissus différents.. je me suis dit, pourquoi pas !

En bonne geek que je suis, j'ai commencé par épingler le patron sur Pinterest ! 

Et puis...
Et puis je l'ai laissée de côté !
Ce n'est qu'au détour d'un après-midi couture-papo-thé avec Valérie (ma presque voisine dingue de couture, rencontrée sur IG) que je me suis souvenue de mon envie d'essayer !
Il faut dire que Valérie est plus que conquise par ce modèle, elle en a cousu 7 !!!
Elle est dingue, je vous dis !

Et puis...
Et puis il y a mon petit défi du 27.
 Défi qui, au passage, s'agrandit de mois en mois, merci à vous toutes de le faire vivre !

Et puis...
Et puis il y a eu un 27 Juin passé à la trappe chez moi...
Je ne pouvais pas rater le RV du 27 Juillet ! L'objectif était tout trouvé avec Cézembre !

Donc me voilà !
Me voilà avec ma toute nouvelle blouse Cézembre que j'adore !






J'aurais aimé pouvoir prendre les photos sur l'île de Cézembre, tout près de chez moi... 
Et puis...
Et puis bref, pas d'excuses !

 J'aurais aimé avoir une mine resplendissante de vacancière reposée...
Et puis...
Et puis j'ai choisi de ne prendre mes vacances qu'en Août cette année...

* * *

L'instant technique 

Patron : Blouse Cézembre d'Anne Kerdilès Couture - Taille 42 sans marge pour mon 38-40 du commerce (je voulais qu'elle ait suffisamment d'ampleur pour laisser passer l'air marin sur ma peau quand il fait trop chaud...)

Mon avis : le résultat est très sympa mais je suis critique sur la construction du patron et la technique de montage. Finir le bas de la blouse avec une parementure, je n'avais jamais vu ça... et ça me plaît bof bof, je trouve ça bien compliqué pour un résultat finalement pas si différent d'une finition plus classique. L'originalité du modèle réside dans l’asymétrie et l'arrondi du bas, là où se rejoignent les empiècements devant et dos. Seul hic, je n'ai pas compris l'intérêt des "pointes" de parementure, et j'ai trouvé la technique de montage bien obscure.. j'ai donc bidouillé à ma sauce pour un résultat qui me plaît au final !
Ne vous méprenez pas, malgré ces petits points qui m'ont gênés, ce patron, je l'aime beaucoup, le résultat est original et super sympa, et qui plus est, ma nouvelle blouse est hyper agréable à porter !

Tissu : coupon à la matière improbable (polyester mélangé à du coton ? viscose quelque chose ?) tout ce que je sais, c'est qu'il y a un petit peu de laine dedans... ce doit être pour ça qu'il est si agréable à porter. D'une douceur, si vous saviez !!!
Il vient d'Ecolaines Rennes,  un lieu de débauche pour toutes les dingos d'aiguilles !!
Biais fait-maison dans ce même tissu (un peu galère à repasser avec un tissu qui se déforme à la moindre tension...) selon la méthode de "Et Pourquoi Pas Moi ?", méthode expérimentée et adoptée ! je crois que je n'acheterais plus un seul centimètre de biais du commerce !

Modifications :  Parementure cousue au point droit et non pas à la main (je déteste la couture à la main). La ligne de couture est visible mais je ne trouve pas ça gênant. 
Blouse allongée de 5 centimètres, selon les conseils de l'experte Valérie. Je suis contente de l'avoir fait, je préfère les hauts qui nous laissent lever les bras ans dévoiler ces poignées-d'amour-que-je-ne-saurais-voir !

* * *


Petit rappel : si vous culpabilisez (ou pas) d'épingler à foison sur Pinterest sans prendre le temps de passer à l'action, rejoignez-nous ! Plus on est de fous, plus on rit... et plus on épingle (puisque chaque 27 est source de nouvelles découvertes à épingler... bref, le serpent se mord la queue là !)

* * *